Concurrences des passés

9782853996310FS
Usages politiques du passé dans la France contemporaine

Sous la direction de Maryline Crivello, Patrick Garcia et Nicolas Offenstadt
Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, Coll. « Le temps de l’histoire »,
2006, 300 p.

Longtemps, la nation a été le lieu par excellence d’un usage transitif de l’histoire. Elle apparaît aujourd’hui comme une échelle parmi d’autres, souvent moins investie que le local ou le régional et fragilisée par l’émergence de niveaux supranationaux. Cette nouvelle configuration bouleverse l’économie des usages de l’histoire. Il en résulte notamment une concurrence des passés tandis qu’un nouveau type d’historicité se développe dans lequel  » rendre présent  » voire  » sortir du temps  » l’emportent sur l’esquisse d’un devenir commun et où le patrimonial prend le pas sur l’historique. La situation des historiens professionnels s’en trouve modifiée. Elle est affectée tant par la démultiplication des producteurs d’histoire que par la concurrence des associations à vocation mémorielle ou patrimoniale. Fondé sur une série d’études topiques, l’ouvrage analyse comment s’opère la confrontation des mémoires et des histoires qui singularise la scène contemporaine et les enjeux historiographiques et civiques qui en découlent.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *