Récits public de l’histoire : séminaire d’automne au MuCEM les 2 et 3 novembre 2016

Coordination : Maryline Crivello – Jocelyn Létourneau – Patrick Garcia – Laurier Turgeon

La mondialisation donne naissance à des sociétés pluriculturelles, mais aussi à des inquiétudes et à des crispations identitaires découlant de cette diversité. Le besoin accru d’histoire qui marque les sociétés occidentales depuis les années 1970-1980 – dont témoigne la place considérable dévolue à la mémoire et au patrimoine – se déploie sous la forme de récits publics qui cherchent, à différentes échelles, à donner sens au passé. Loin d’avoir le monopole sur l’histoire produite, les historiens de métier sont confrontés à la pluralité des récits fabriqués comme à celle de leurs auteurs ; à ceux qui font commerce de l’histoire pour dynamiser l’économie locale ; et à ceux qui entendent faire prévaloir une mémoire particulière en passant par toutes les formes de mise en fiction et d’appropriation du passé. 

C’est à ces récits publics – sans que ceux-ci soient abordés de façon normative pour y traquer anachronismes et falsifications – et aux historiens en tant qu’acteurs de l’espace public que le projet Républic entend se consacrer. Il est fondamentalement conçu dans une perspective comparative non seulement parce qu’il associe des équipes québécoises et françaises habituées de longue date à travailler ensemble, mais parce que la confrontation des situations de la France et du Québec, par le jeu de leurs ressemblances et des différences, est en elle-même hautement heuristique. En outre, les liens internationaux noués par l’équipe permettront de soumettre les principaux enseignements à des collègues travaillant sur d’autres espaces.  Continuer la lecture de « Récits public de l’histoire : séminaire d’automne au MuCEM les 2 et 3 novembre 2016 »

L’histoire dans l’espace public à la Fabrique de l’histoire

Maryline Crivello (TELEMME, AMU-CNRS), Jocelyn Létourneau (CELAT, Université Laval) et Patrick Garcia (IHTP, Université Cergy Pontoise) ont participé à l’émission d’Emmanuel Laurentin sur France Culture du jeudi 8 octobre. L’émission a été consacrée en grande partie à l’évocation du colloque L’histoire dans l’espace public qui s’est déroulé au MuCEM les 1, 2 et 3 octobre 2015.

Pour mémoire et accompagner l’écoute de cette émission vous pouvez consulter le programme du colloque :

L’histoire dans l’espace public. Producteurs, pratiques, transmissions entre Atlantique et Méditerranée

L’histoire dans l’espace public. Producteurs, pratiques, transmissions entre Atlantique et Méditerranée

Ce colloque entend observer et analyser les nouvelles façons de produire ou d’expérimenter l’histoire, de parler de l’histoire ou de la mobiliser dans l’espace public. Ces pratiques qui ne relèvent pas du champ académique sont en effet régies par d’autres contraintes et motivations que celles de la recherche. Elles se développent hors des murs de l’institution ; on peut faire l’hypothèse cependant qu’elles imprègnent la conscience historique des contemporains au point parfois de contribuer à la structurer. Dans cet esprit, il s’agit de s’intéresser non pas aux travaux historiens, mais aux différentes formes de recours à l’histoire par des acteurs sociaux, économiques ou politiques – régions, communes, partis, associations, entreprises, … – ou encore par les artistes, de même qu’aux aux modes d’appropriation du passé qui en résultent.

En étudiant ces usages, l’idée n’est pas de remettre en question leur légitimité ou de traquer les falsifications ou les anachronismes éventuels, mais bien de prendre la mesure de la diversité des modalités d’élaboration du passé et d’apprécier la fonction assignée à l’histoire dans le contexte contemporain – dans sa singularité comme dans sa diversité.

C’est dans cet esprit que nous avons choisi de prendre en compte trois espaces qui coexistent, se rencontrent, se chevauchent ou se confrontent : l’espace atlantique, l’espace européen et l’espace méditerranéen.

affiche Continuer la lecture de « L’histoire dans l’espace public. Producteurs, pratiques, transmissions entre Atlantique et Méditerranée »